9.1 min readPublished On: janvier 17, 20210 Comments

Nous pouvons vous comprendre. Vous pouvez vous sentir perdu. Voir même isolé face à votre baisse de forme. De plus, les moyens pour se remettre sur pied, peuvent vous être inconnus. C’est dur de se sentir patraque ou même malade. Et encore plus de tâtonner, pour entrevoir un soulagement pour une maladie chronique. Nous allons vous apporter des éclaircissements sur deux solutions efficaces. Il est compliqué de différencier une thalassothérapie d’une cure thermale. Néanmoins ce n’est pas impossible. En effet, en moyenne plus de 250 000 personnes par mois en 2018 (d’après le site veilleinfotourisme.fr), ont pu faire cette différence. Pourquoi pas vous ?

Il ne faut pas confondre cure thermale et thalassothérapie. La cure thermale est obligatoirement prescrites et suivi par un médecin. Que ce soit à votre demande ou bien à l’initiative du médecin.

D’abord éclaircissons le sujet de la thalassothérapie. Puis par la suite, nous présenterons la cure thermale.

La thalasso en ville, qu’en est-il réellement ?

thermes

Le mot Thalassa vient de la langue grecque. Il signifie la mer. La thalassothérapie utilise les bienfaits du climat marin, de l’eau de mer, de la boue marine, des algues, et autres. Je vous laisse donc voir, s’il est possible de reconstituer tout cet environnement marin en ville. Comme peuvent le faire croire certaines pseudo-thalasso.

En France, il y a une quarantaine d’établissements de thalasso. Vu que la thalassothérapie exige de lourds investissements. L’hôtellerie joue un rôle important dans ce modèle économique. Notamment, vous s’y retrouverez Thalassa appartenant à Accor, Relais Thalasso et d’autres. De plus le syndicat France Thalasso peut vous informer si vous avez un doute sur un établissement se disant centre de thalassothérapie. Pour être enregistré par France Thalasso, les centres doivent suivre la charte qualité du syndicat. Ainsi ils doivent respecter l’ensemble des engagements de la norme AFNOR XP X50-844.

La moyenne d’âge est de 55 ans, mais ils (clients de thalasso) ont de 25 à 90 ans. Ils sont Français à 90 %. Très peu d’étrangers font le voyage en France pour une thalassothérapie qui est une spécificité française. Elle est née grâce à des chercheurs français et représente plus de deux siècles d’expertise. La France est la première destination mondiale de la thalassothérapie.

Interwiev sur le site Tourmag – La thalasso : « un marché franco-français en hausse constante »

La thalasso, c’est pour le bien-être, après un moment de fatigue.

fatigue
Juste un peu raplapla !

Pour retrouver un équilibre de votre santé, en éliminer les toxines et autres substances. Votre métabolisme puise dans ses réserves. Vous pouvez donc ressentir une grande fatigue au troisième jour de votre séjour. Soyez serein, une fois ce cap franchi, tonicité et vitalité seront au rendez-vous pendant 6 mois à 1 an.

Un séjour thalasso, c’est des soins tous les jours.

Vous devrez faire attention à ne pas confondre soins esthétiques avec soin thérapeutique. Par exemple, la gymnastique en piscine est un vrai soin, mais collectif. Un autre soin, par exemple le massage fait par un kinésithérapeute. De plus, pour une thalasso efficace. Il est conseillé de faire au minimum un séjour de 6 journées consécutives.

Pour les personnes ne sachant pas nager, rassurez-vous, chaque vacancier à pied. Les bassins pour les soins, ne sont pas profonds. Vous serez en sécurité même sans savoir nager. De plus, si vous avez peur de l’eau. La thalasso pourra être un bon moyen de diminuer cette crainte.

La thalasso, faut-il casser votre tirelire ?

Nous vous encourageons à toujours distinguer, les soins de l’hébergement. En effet, l’hébergement n’est jamais obligatoire. Un forfait journalier de soin est d’environ 90 euros. Les frais d’hébergement et les soins annexes peuvent faire grimper le prix du séjour. Néanmoins des tarifs en demi-pension peuvent être proposés par certains centres. Par ailleurs, la résidence hôtelière, intégrée ou aux alentours, est une option pratique et économique. Ainsi, vous vous occuperez uniquement de votre santé.

Un exemple de structure hôtelière à Saint-Jean de Luz. Il s’agit d’un 5 étoiles.

De plus, un petit conseil, Il vaut mieux partir en basse saison. Et surtout éviter les vacances scolaires. Souvent des offres promotionnelles sont proposées par les centres, à vous de les dénicher !

Un séjour thalasso, est-ce juste des vacances en bord de mer ?

plage-thalasso
La thalasso, c’est plus que le bord de mer.

Les soins de thalasso sont pratiqués dans une eau de mer chauffée à la température du corps. Pour permettre un échange optimal des oligoéléments et des minéraux avec votre organisme. Grâce à un phénomène de vasodilatation qui ne s’obtient pas avec une simple baignade. Il faudrait rester plusieurs heures dans l’eau de mer froide pour obtenir l’équivalent de 10 minutes de bain chaud. Voilà pourquoi un séjour en bord de mer n’apporte pas les mêmes bénéfices thérapeutiques qu’une thalasso.

Les contre-indications concernant une thalassothérapie.

Un séjour jeune maman dès la sortie de clinique n’est pas envisageable. Il faut respecter un délai de 3 mois après l’accouchement pour effectuer un séjour post-natal.D’autre part, si la maman a décidé d’allaiter, mieux vaut attendre que le bébé soit sevré.

Certaines maladies de peau induisent des contre-indications. Mais aussi les fractures non soignées, un récent accident cérébral ou cardiaque. D’où, la visite médicale en début de séjour. afin de prescrire des soins adaptés. Mais aussi pour vérifier que vous pouvez les faire sans danger.

N’hésitez pas à demander plus d’information à l’institut, sur les contre-indications.

Une différence majeure entre thalasso et cure thermale.

Comme dit plus haut, pour un séjour de thalasso, il est conseillé 6 jours au minimum. Pour une cure thermale, cela se déroule sur 18 jours. Où chaque journée est organisée entre soins, activités physiques et repos. Les soins sont généralement dispensés le matin et dure en moyenne deux à trois heures à raison de quatre à six soins par jour. Nous allons donc voir les spécificités de la cure thermale, qui profite chaque année à plus de 600 000 curistes.

Seul votre médecin traitant est habilité, à vous prescrire une cure thermale. En remplissant, un formulaire cerfa de prise en charge que vous compléterez, par la suite.

Le thermalisme est essentiellement à visée curative. Il a été reconnu médicalement et prouvé scientifiquement. Et il est prescrit dans le traitement de divers types de pathologies. Comme, par exemple, les maladies de rhumatologie, de gynécologie, des voies respiratoires, les maladies chroniques vasculaires, etc.

Néanmoins, les centres thermaux proposent des séjours mini-cures, sur 5 jours. Avec des prestations de soins identiques aux cures conventionnées. Pour ce type de réservations, vos obligations en vers la sécurité sociale changent .

Combien coûte une cure thermale ?

Pour un curiste dont la cure thermale est conventionnée par la sécurité sociale. Le coût moyen d’une cure est de l’ordre de 1100 euros (soins, transport et hébergement). Une partie du coût des soins est à la charge des patients.

Les frais de transport et d’hébergement sont quant à eux en partie rembourser au curiste. D’où la nécessité pour vous de trouver un hébergement ne plombant pas votre budget pour les 18 jours de cure.

À noter que sous condition de ressources, l’assurance-maladie peut appliquer des majorations sur le remboursement. Cette majoration concerne une part des frais de transport et d’hébergement. De plus les mutuelles peuvent aussi contribuer à réduire le reste à payer. Il existe aussi des circonstances où certains frais liés à votre cure, sont pris en charge à 100%. C’est le cas pour le traitement d’une affection de longue durée. Mais aussi, si vous avez été victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle.

Les taux de prise en charge pour les remboursements du curiste.

Voici deux tableaux pour vous en donner un aperçu:

Précision ALD = affection de longue durée.

Taux-remboursement-cure-thermale
Taux de remboursement pour les prestations légales. Source:AFRETH
Taux-remboursement-cure-thermale
Taux de remboursement pour les prestations supplémentaires. Source:AFRETH

Simulation du poste de dépense soin.

Parler en pourcentage, c’est bien. Mais un exemple, c’est encore mieux:

Remboursement d’une cure thermale. Mr NOM_ANONYME , remboursé à 65 % car dépendant du régime général.

Tarif Forfaitaire de Responsabilité (T.F.R) pour la Rhumatologie = 510,51€. La simulation est faite autour de ce tarif. Des coûts complémentaires sont à prévoir.

Forfait thermal pour 18 jours de soins, en Rhumatologie510,51 €
Le forfait de surveillance médicale (3 visites obligatoires)80 €
Coût Total 590,51 €
Pris en charge sur le forfait thermal (65 % du T.F.R)331,83 €
Pris en charge sur le forfait de surveillance médicale (70 %) :56 €
Montant restant à la charge du curiste202,68 €
Simulation de coût pour les soins d’un cure thermale en Rhumatologie.
Trouver l’équilibre,s’impose.

Infos sur les soins en cure thermale.

Cure thermale bagnoles phlébologie
Cure-thermale-bagnoles-phlébologie

Quant aux soins, ils sont prescrits sur place par le médecin que vous rencontrerez le jour de votre arrivée. Les soins thermaux peuvent être individuels ou collectifs. Vous devez apporter avec vous, votre dossier médical complet. À ce moment, le médecin thermaliste vérifie votre état de santé. En fonction de votre état, il planifie un programme de traitement personnalisé. Deux autres visites médicales sont proposées pendant le traitement, une au milieu et une à la fin du séjour.

Durant les 18 jours de traitement, les curistes reçoivent en moyenne 108 soins. Ces soins sont choisis selon la tolérance et les besoins spécifiques de chaque personne.

Pour pour les mini-cures, il sera important de vous informer au près de la station thermale.

Où faire une cure thermale ?

En France, nous comptons ?110? établissements thermaux. Vous serez orientés selon votre pathologie. Comme évoqué plus haut, il y a eu 600 000 curistes en 2019, pour + de 10 millions de journées de soins délivrées.

Tout d’abord, il est important de commencer par préparer le séjour en cure. Cela commence par la prescription et la demande de prise de charge à votre caisse d’affiliation. Ces points sont indispensables pour les remboursements de la sécurité sociale.

Par la suite, l’orientation thérapeutique se fera selon l’affection ou les affections dont vous souffrez. Le choix de la station thermale ne prendra pas en compte la distance avec votre lieu d’habitation. Mais les domaines d’orientation pour vos traitements.

Les 12 domaines thérapeutique définis par la sécurité sociale pour une cure thermale.

Voici la liste des domaines thérapeutiques:

  • Rhumatologie.
  • Voies respiratoires.
  • Phlébologie.
  • Dermatologie.
  • Affections psychosomatiques.
  • Appareil réno-urinaire et maladies métaboliques.
  • Appareil digestif et maladies métaboliques.
  • Neurologie.
  • Maladies cardio-artérielles.
  • Gynécologie.
  • Troubles du développement de l’enfant.
  • Affection des muqueuses bucco-linguales.

Ainsi le choix sera fait suivant la spécialisation thérapeutique de la station thermale. Ces spécialisations peuvent varier d’une à 4, suivant la station. Par exemple, la station de Cransac dans l’Aveyron ne prend en charge que la rhumatologie. Contrairement à la station de Rochefort, dans la Charente-Maritime, gère la rhumatologie, phlébologie, la dermatologie et les affections des muqueux bucco linguales.

Brèves explications sur l’action des eaux de cure thermale.

Premièrement des éléments chimiques de base, des minéraux, des halogènes et des métalloïdes les constituent. Sans décortiquer toutes les actions chimiques des eaux thermales. Le point important à retenir que ces éléments jouent des rôles capitaux pour l’organisme. Dans les cycles des réactions biochimiques du corps, ils sont essentiels. Bien que mineurs en concentration, ces éléments font la particularité de chaque eau. Ils aident le corps à soigner contre différentes pathologies chroniques.

Il a été dénombré 81 sources d’eau minérale naturelle en France. Elles ont toutes été reconnues par l’état et l’union Européenne. De plus, sur le plan chimique, toutes les eaux des stations thermales n’ont pas les mêmes propriétés. Mais leurs effets ont été observés. Des études scientifiques et des publications, sur différents sujets d’analyse, sont disponibles. Ci-dessous quelques mots sur l’étude THERMATHROSE.

Docteur Romain Forestier, rhumatologue et investigateur principal de l’étude THERMATHROSE

Nos mots de fins seront de vous encourager à faire une thalasso ou une cure thermales. Cela selon votre bilan santé et l’avis de votre médecin. Afin d’aider, votre corps à améliorer votre état général. Pour une pathologie chronique, les cures thermales sont recommandées. Elles apportent une amélioration générale remarquable. Pour du préventif et de la remise en forme, les thalassothérapies donnent de très bons résultats.

Leave A Comment